Comment rédiger un bon mail d’invitation à une enquête ?

Nov 23, 2015 | Optimisez vos questionnaires

8 astuces Eval&GO pour rédiger un bon mail d’invitation à répondre à un questionnaire

 

Le premier contact est un moment clé, faire une bonne première impression est essentielle pour créer une relation de confiance et amener l’internaute à répondre à vos questionnaires. La rédaction de votre e-mail doit se faire de manière stratégique pour qu’il suscite l’envie. Voici nos 8 astuces pour vous aider dans votre démarche.

1. Ne soyez pas un spammeur : nous vous avons déjà mis en garde sur les erreurs à ne pas commettre pour ne pas être un Spammeur, même à votre insu, en évitant donc que votre e-mail se retrouve dans la corbeille des internautes.

2. Identifiez-vous bien en tant qu’expéditeur : parfois, les sondages nécessitent l’anonymat de l’expéditeur, ce qui réduit les chances d’obtenir des réponses. Indiquer le nom de l’entreprise, surtout si elle est connue du répondant, rassure et augmente les chances d’avoir une réponse favorable de la part du client. En fin de message, utiliser un bloc signature permet de considérer l’expéditeur pas seulement en tant qu’entreprise, mais en tant que personne réelle (ce qui renforce la proximité avec le client !).

3. Choisissez un titre transparent : un titre accrocheur est efficace, mais parfois menteur. Mieux vaut être sincères avec vos contacts, en suscitant ensuite assez de curiosité pour que l’e-mail soit ouvert.

4. Valorisez votre interlocuteur : personnaliser son e-mail en incluant le nom de l’interlocuteur augmente la réceptivité du message. Mettre en avant les bénéfices du répondant et non les vôtres augmente les chances de réponses. Également, lui permettre de poser des questions en lui formulant explicitement un contact à qui s’adresser permet de crédibiliser l’e-mail.

5. Mettez en avant l’enjeu du questionnaire : bien définir les objectifs du questionnaire en soulignant l’importance que toute réponse aura, est un moyen efficace pour inciter le répondant à donner son avis. Si les enjeux ne sont pas formulés clairement, le répondant ne trouvera pas d’intérêt à participer à l’enquête.

6. Donnez une estimation du temps de réponse : un questionnaire trop long peut pousser un internaute à ne pas répondre au questionnaire. Il est donc essentiel de mentionner la durée de votre questionnaire dans l’e-mail pour que le répondant soit conscient du temps qu’il doit y consacrer.

7. N’oubliez pas de remercier le client : insérer une formule de politesse classique pour remercier le client d’avoir participé à l’enquête est toujours bien perçu, et pourra inciter le client à renouveler l’expérience ultérieurement.

8. Indiquez la possibilité de se désabonner : mentionner qu’il est possible pour le client de ne plus recevoir de sollicitation par mail de votre part est délicat, dans la mesure où perdre un contact n’est pas l’objectif d’une entreprise. Si un client se désabonne, cela permettra de nettoyer votre base de données et de conserver les clients fidèles favorables à répondre à d’autres questionnaires.

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour réaliser un e-mail efficace et instaurer une relation de confiance avec votre client.

Vous aussi, créez votre propre questionnaire en ligne !